BUY - SELL - INVEST - EARN, ANYWHERE & ANYTIME

Published on /

Quels sont les défis rencontrés par les entrepreneurs e-agricoles lors de la mise en place des solutions et services numériques pour l’agriculture ?

Quels sont les défis rencontrés par les entrepreneurs e-agricoles lors de la mise en place des solutions et services numériques pour l’agriculture ?

L’innovation agricole peut renforcer la résilience des systèmes agroalimentaires et offrir des stratégies d’adaptation pour atténuer les impacts du changement climatique comme le dit toujours Mr. Michael Hailu, Directeur du CTA. C'est après Apres lecture et analyse de plusieurs rapports céréaliers et alimentaires des institutions internationales et gouvernements que nous avons constatés que le secteur agricole africain particulièrement en RDC mon pays faisait face à plusieurs soucis principalement les marchés difficiles des agriculteurs, l'accès compliqués aux produits locaux, le manque d'outil d'aide à la prise de décision et en fin le financement.

Ces situations causent des résultats malheureux tels que des mauvaises décisions, mauvaises pratiques agricoles, peu d'investissements dans le secteur.

Les bilans alimentaires du FAO, PAM et Gouvernement confirment que l’insécurité alimentaire est davantage un problème d’accessibilité que de disponibilité. Alors Comment nourrir les 9,7 milliards de personnes que comptera la planète d’ici 2050 ? Question que tout le monde se pose.

Etant Entrepreneur dans l'e-agricole, nous avons travaillé et continuons à travailler sur une solution au nom AgriBros Market (https://facebook.com/agribrosmarket), ce dernier est une place de marché et de financement participatif en ligne. Notre mission est d'améliorer l’accès des agriculteurs aux informations, marchés et financements. Mais des difficultés rencontrées que souvent j'appelle challenges sont souvent l'accès difficile à Internet particulièrement dans les zones rurales et le taux élevé d'analphabétisme et des langues maternelles nombreuses, au Congo nous comptons plus de 500 tandis que le secteur agricole emploi 80% de la population globale avec un taux intéressant d'utilisation de téléphonie mobile (GSM) contre une faible intégration et accessibilité à Internet (GPRS).

Ceci occasionne souvent des freins au développement de la solution mais des mesures de contournement envisagées sont entre autres :

1. l'utilisation de plusieurs canaux : Plate-forme web, application mobile, service sms & call center (centre d'appel) ;

2. l'ergonomie de l'application : Canal USSD et l'accès Offline;

3. L'utilisation d'un mode vocal pour la lecture ou l'écriture sur la plate-forme.

Tous cela demande des moyens intéressants lors du développement vu que les agriculteurs doivent tout d'abord être éduqués afin de biens appréhender les technologies ICT et ses avantages et aussi à savoir que les projets orientés vers l’agriculture peinent à obtenir des financements auprès des systèmes financiers classiques ou banques traditionnelles malgré l’intérêt du grand public tourné vers l’agriculture.

Sinon, Grâce aux capitaux propres et à l'aide des quelques business angels et le travail en réseaux, nous continuons toujours à se developper petit à petit et faire voir et savoir aux différents cibles les avantages de la technologie liées à leurs activités agricoles au quotidien, l'impact sur leurs rendements et j'en passe.

D'où le développement de notre solution se base beaucoup plus sur une application digitale extrêmement simple à utiliser par les premiers maillons de la chaîne de valeur (agriculteurs, chefs de villages, chefs de coopérative, collecteurs, premiers transformateurs, …), avec ces quelques fonctionnalités comme, l'enregistrement des agriculteurs, l'informations sur le prix, la vente et traçabilité de produits, le paiement d'avance, la logistique et le transport.

Nous poursuivons toujours le même objectif de faciliter les échanges entre l'offre & la demande et le financement participatif des projets agroalimentaires; Réduire les gapillages et pertes post-récoltes afin d'assurer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté. Transformer ces petits exploitants agricoles en entreprises rentables qui genererons des excédents.

Merci