BUY - SELL - INVEST - EARN, ANYWHERE & ANYTIME

Published on /

Bulletin du mois de Janvier 2020 en rapport avec les prix des denrées agricoles

Bulletin du mois de Janvier 2020 en rapport avec les prix des denrées agricoles

En comparant les prix moyens au niveau national du mois de janvier 2020 au mois de décembre 2019, sept (7) des dix (10) produits suivis ont connu une baisse des prix (farine de manioc,  riz importé –25%, farine de mais –21%, viande de chèvre –15%, riz local –14%, haricot –7%, huile de palme –6%), deux (2) ont connu  une  hausse des prix (sucre +10%, huile végétale +8%) et un (01) a connu une stabilité des prix (sel). En effet la récolte de la saison A dans la partie Est (Centre-est et Nord-est) du pays et la disponibilité des produits après les récoltes de saison B (en décembre) dans le Nord et le Centre de la RDC ont favorisé la baisse des prix des denrées agricoles.
Le taux de change est resté stable par rapport au mois précédent (1$ vaut en moyenne 1.688 FC).

Le taux de change est resté stable par rapport au mois précédent (1$ vaut en moyenne 1.611 FC).

Huit (08) provinces sur les vingt-six (26) que compte le pays ont connu une tendance haussière des prix de la majorité des produits suivis. Cette tendance haussière a été observée au Nord (Haut-Uélé, Sud-Ubangi), au Sud-Est (Tanganyika), à l’Ouest (Kongo Central, Kwango) et à l’Est (Sud Kivu, Maniema) du pays.

A la Tshopo, l’augmentation du prix du litre de gazoil de 1700 FC à près de 3000 FC ainsi que la dégradation des routes ont contribué à la hausse des prix des denrées alimentaires. Dans le Sud-Ubangi, quoique le mois de janvier soit un mois de récolte, la  production agricole n’aurait pas été suffisante à cause des pertes de terres agricoles dues aux inondations d’octobre. Dans le Sud-Est du pays, le mois de janvier est une période de soudure marquée par la rareté des produits agricoles et par conséquent une hausse de prix.

L’amélioration du pouvoir d’achat des ménages s’explique par la baisse des coûts des paniers alimentaires à base de maïs et de manioc. L’accès aux paniers alimentaires à base de maïs et/ou de manioc est très difficile au Kongo Central (Kasangulu, Kimvula), au Kwilu (Gungu, Masimanimba) et le Sankuru (Lomela, Lubefu, Lusambo).

Source: CIAD, publication Mkengela